Yasmina, La Victoire d’une femme: Pierre- Alexandre, son compagnon l’a quitte. Cette rupture pour elle sera une bénédiction. Elle pourra suivre son rêve : devenir une styliste et être sa propre chef d’entreprise. Lors d’un séjour à la montagne, elle va rencontrer Jack, un alpiniste hors pair. Ils se marient et vivent des moments heureux. Mais un drame va les séparer à jamais. Yasmina s’en sortira indemne ?

 

 Extrait : 

Yasmina rencontra Pierre-Alexandre lors d’un rendez-vous professionnel à sa banque pour son projet de création d’entreprise de stylisme. Il était conseiller financier pour les entreprises. Il lui refusa son prêt en lui rétorquant que son projet n’était pas viable. En échange, il l’invita à dîner et leur histoire débuta.

 

Ses rêves de styliste prirent vite fin, au grand soulagement de sa mère, celle-ci lui reprochait d’être trop rêveuse, idéaliste.

— Yasmina, ma fille, tu n’as pas les pieds sur terre, sois un peu réaliste. Certes tu dessines bien, mais cela ne te fera jamais vivre. Tu dois trouver ta place, tu n’es pas assez mûre, tu dois arrêter de rêver. Ne dessine que pour ton plaisir, mais tu n’as pas la tête sur les épaules ni le charisme pour être une femme d’affaires. Tu n’as pas le sens des responsabilités.

Sa mère lui reprochait son manque de rigueur, sa maladresse sûrement à cause de son manque d’assurance. — Manquait-elle de clairvoyance ?

 

Pourtant leur vie de couple était une pâle façade devant leurs amis. Souvent, Pierre-Alexandre errait dans les ruelles de Paris à la recherche d’un bar pour assouvir sa soif. Son téléphone sonnait sans cesse, durant ces nuits d’ivresse. Yasmina s’inquiétait. Il titubait quand il revenait à leur studio.

Son addiction à l’alcool commençait à se voir, l’alcool ressortait par les pores de sa peau, son odeur pouvait dégager des odeurs d’alcôve. Un verre par-ci et par-là. Les sons des bouteilles, le son de l’alcool dans son verre résonnaient dans sa tête comme un boomerang. Son addiction avait débuté au fur et à mesure, sans qu’il s’en rende compte lui-même. Un dîner entre clients, avec les collègues — Tu reprendras bien un verre de whisky, Pierre-Alexandre ? Il n’osait dire non.

 
close
🎁 Vous allez recevoir votre cadeau.
Vous acceptez de recevoir de emails de ma part et d'être tenue informée de mes prochaines publications. Merci. Eva Ly.