Entrez dans l’univers de Jennyfer, une femme libre

L’allégorie de la Grenouille : Histoire de sagesse.

J’ai découvert depuis peu l’allégorie de la grenouille :

Il était une fois une course … de grenouilles 
L’objectif était d’arriver en haut d’une grande tour. 
Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir. 
La course commença. 
En fait, les gens ne croyaient pas possible que les grenouilles atteignent la cime et toutes les phrases que l’on entendit furent de ce genre : “Inutile !!! Elles n’y arriveront jamais !” 
Les grenouilles commencèrent peu à peu à se décourager et les gens continuaient : “… Vraiment pas la peine !!! Elles n’y arriveront jamais ! …” 

Et les grenouilles s’avouèrent vaincues, une à une, sauf une qui continuait envers et contre tout… 
A la fin, toutes avaient abandonné, sauf cette grenouille qui, seule et au prix d’un énorme effort, rejoignit la cime. 
Les autres, stupéfaites, voulurent savoir comment elle avait fait. 
L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l’épreuve. 
Et découvrit qu’elle… était sourde…

 

Jennyfer veut vivre de sa passion, de son art : la peinture. Elle n’écoute pas les autres à la fin de l’histoire, elle suit son intuition et elle a raison.

Nous sommes combien à ne pas vivre de nos rêves, trop, hélas.                                                 

Cette année a été une année particulière pour moi : la maladie et la mort de mon père. Mon père voulait être comédien, il était doué, il a eu comme instituteur René Guy Cadou ; celui-ci l’a encouragé à aller à Paris, mon père est allé sur la Capitale, mais le regard des autres, de sa famille, de ses amis, le mit mal à l’aise et pour faire plaisir commença un « vrai travail » qu’il n’aimait pas.

Pour lire « l’histoire de Jennyfer une femme » qui vit de son rêve, cliquez sur l’image pour recevoir l’histoire gratuite.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *